Le télétravail, c’est la santé

Juin 2020
D’après une étude menée auprès de plus de 1.000 Belges (cadres et employés), 60 % des répondants indiquent vouloir travailler de chez eux au moins deux jours après la levée des mesures liées au coronavirus. Que signifie cette tendance ? Quel signal envoi-t-elle quant à la place du travail dans nos vies et à l'équilibre vie de famille / vie professionnelle ? Est-il possible de travailler moins ?

Avant le coronavirus, près de 6 Belges sur 10 ne travaillaient pratiquement jamais de chez eux. Pourtant, suite au confinement, 6 Belges sur 10 (aussi) indiquent vouloir travailler de chez eux au moins deux jours par semaine une fois les mesures du coronavirus levées. Les bienfaits ont l’air unanimes : gain de temps, davantage d’autonomie et de flexibilité, meilleur équilibre vie de famille et vie professionnelle.
Ok, mais pour autant le télétravail “à grande échelle” ne semble pouvoir s’envisager sans une réorganisation des outils et du cadre collectif du travail, nous confie la directrice d’Oxfam Magasins du Monde. Du côté de Bruxelles Environnement, une administration assez pionnière en termes d’organisation flexible du travail, une grande enquête a été lancée auprès du millier de travailleurs pour sonder les retours d’expériences et les envies pour l’avenir.
D’autres poussent le curseur du changement encore plus loin : si l’on veut réellement aller vers un meilleur équilibre vie de famille / vie professionnelle, ne devrait-on pas plutôt envisager de travailler tout simplement moins ? Est-possible ? “Oui!” affirment les auteurs du livre “Partageons notre temps de travail”.

EN SAVOIR PLUS

Articles de presse

Analyses / dossiers

Vidéos

Les coulisses du tournage

Ce TAMTAM a été tourné en plein confinement. La grande majorité des bureaux étaient donc vides et les travailleu.r.se.s chez elleux. Cette ambiance n’était pas des plus vivante mais colle finalement assez bien au propos. Moyennement la mise en place de précautions sanitaires, les personnes ressources n’ont quant à elles pas hésité à partager avec nous leurs expériences et leur point de vue afin de donner une réflexion plus profonde à cette situation forcée.